Le marché de l’art en 2021 : une évolution remarquable

Le marché de l’art a connu une croissance phénoménale depuis 2015 ; plusieurs experts l’avait d’ailleurs anticipée. Faces aux crises économiques dans les secteurs traditionnels, investir dans le marché de l’art devient une très belle échappatoire pour tous individus ou sociétés. C’est une option intéressante surtout pour ceux qui souhaitent placer des fonds à moyen ou long terme en réalisant des bénéfices à deux chiffres. Qu’est-ce que marcher de l’art en réalité ? Comment l’œuvre se trouvant devant nos yeux dans un musée peut aujourd’hui se trouver sur ce mur ?

Notions de marché de l’art

Le marché de l’art regroupe l’ensemble des transactions sur les objets d’art et les œuvres d’art effectuées entre les différents acteurs du commerce de l’art tels que les artistes, etc. Ce commerce n’a cessé d’évoluer depuis son apparition au début du XVIe siècle, comme vous pouvez le lire ici. Il est segmenté par pays, législation et diverses catégories conventionnelles, mais qui suivent la chronologie de l’histoire des représentations artistiques et des productions humaines. Au niveau mondial, le marché de l’art pèse actuellement en termes de volumes de transactions connus plus 50 milliards de dollars.

Évolution de l’art dans le monde

Bien avant de commencer, sachez qu’il n’y a pas d’œuvre sans artiste. En 2009, il y avait près de 50 000 œuvres, actifs dans des disciplines tels que la photographie, la peinture, la sculpture… Il convient de présenter par la suite les œuvres de quelques artistes. À ce titre, près de 2200 galeries d’art contemporain proposaient leurs œuvres en 2012. Le succès de leurs œuvres passe souvent par les avis des critiques d’art, autres acteurs sur ce marché. Si les œuvres ne sont pas directement pris dans les galeries, elles passent par des salles de ventes qui les proposent lors d’enchères passionnantes. Dernier phénomène en croissance continue est l'enchère en ligne. Le monde du numérique pénètre également cette sphère. Enfin notez aussi qu’il n’y a pas de marché sans collectionneurs. Ces derniers qu’ils soient publics ou privé, achète les différentes œuvres pour le seul plaisir de posséder quelque chose d’unique et riche. D’autres investissent aussi pour faire des gains à long terme.