Création d’entreprise : pourquoi opter pour une SAS ?

Les sociétés à action simplifiée présentent des avantages plaisants. C’est la forme de société la plus convoitée par les auto-entrepreneurs. Retrouvez dans cet article comment créer une SAS ainsi que les avantages qui y sont liés.

Quels sont les avantages d’une SAS ?

La société à action simplifiée SAS est une forme de société par action qui regorge de plusieurs avantages. Vous retrouverez sur ce site internet, les informations utiles concernant les avantages et la création d’une société à action simplifiée. En effet, avoir une société à action simplifiée vous accorde un fonctionnement très souple. La forme juridique SAS permet aux associés de disposer d’une grande liberté. De plus, la création d’une telle entreprise ne nécessite pas la mobilisation d’un capital minimum de départ. Cependant, il est possible de recevoir un nombre infini de nouveaux actionnaires. Dans le régime SAS, les dirigeants sont considérés comme salariés et bénéficient des avantages sociaux. Toutefois, il faut noter qu’ils cotisent pour l’assurance maladie et la retraite.

Comment créer une SAS ?

La création du statut SAS se fait nécessairement par écrit, lorsqu'un bien immobilier est préalablement apporté à la société l’acte notarié est obligatoire. Il doit être signé par tous les actionnaires fondateurs, chacun d’entre eux peut se faire représenter par un mandataire de son choix. Dans le régime SAS le montant du capital est librement fixé par le statut. Il faut noter que les sociétés à actions simplifiée ne peuvent pas faire acte d’offre publique de titres. En ce qui concerne le nombre d’associé, aucune disposition spécifique n’a été prise. Pour cela, lors de la création d’une SAS, tous les types d’apport sont acceptés, les apports en nature, les apports en numéraire, et les apports en industrie. Mais il faut noter que les apports en industrie ne concourent pas à la formation du capitale. Dans une SAS, les associés fixent eux-même les conditions de leur direction. Cependant la loi a prévu une obligation qui les contraint à choisir un dirigeant qui sera le représentant légal de la société.